Bio

Née à Paris en 1979, Julie Granier passe la majeure partie de son enfance en région parisienne.

A 17 ans, elle entame ses études supérieures. Elle intègre le BTS audiovisuel de Boulogne-Billancourt, seule école de cinéma publique après le baccalauréat en France. Elle obtient son diplôme de gestion de production en 1998, puis en 2000 une licence de cinéma et d’audiovisuel à l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Parallèlement à cette formation, elle suit des Cours d’art dramatique durant trois ans, d’abord en conservatoire, puis au studio-théâtre d’Asnières en 1998 et 1999.

En 2001, à 20 ans, après avoir été assistante réalisateur et assistante monteuse, elle réalise son premier court-métrage « La Chambre rouge ».

A l’issue du film, elle est sollicitée par les producteurs de la société Blue Marlyn - Production de films publicitaires - et engagée comme Directrice artistique en interne. Après une expérience de 2 ans, elle continue à travailler en freelance sur de nombreux projets de direction artistique en France et à l’international, notamment chez Bandits, Gang Films et Partizan, la société qui produit Michel Gondry.

Dans la lignée de ses projets personnels, elle réalise « A fleur de peau » en 2002 et « Autoportrait » en 2003. Deux nouveaux courts-métrages qui lui permettent d’asseoir son statut de réalisatrice.

Depuis 2005 et jusqu’à ce jour, elle a collaboré avec les agences de publicité Publicis, Air, Draft FCB et réalisé des spots TV pour des marques comme Garnier Ambre Solaire, Ferragamo Parfum, Tribu Cancer  ou Les étoiles de la presse.

En 2005, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation pur la lutte contre le racisme, organisée par le Ministère de l’Education Nationale, elle réalise « Mimi », un court-métrage qui est diffusé en 2006 sur France 2, France 3 et France 4. En 2007, elle réalise « Poussières d’espoir », une fiction qui est projetée dans les salles de cinéma du département de la Seine-Saint-Denis (93), dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur le thème du respect dans les cités.

En 2008, Stéphane Kooshmanian, co-producteur notamment de « My blueberry nights » de Wong Kar Wai et du court-métrage « Logorama », Oscar du meilleur court-métrage d’animation 2010, soutient et produit son court-métrage « Camille », une fiction diffusée sur France 3 en 2011.

Julie Granier s’engage ensuite en tant qu’auteur-réalisatrice dans l’écriture du scénario « Impuretés », adaptation du roman éponyme de Philipe Djian. L’écrivain, auteur notamment de « 37°2 le matin », de « Lent Dehors », de la série littéraire « Doggy Bag », participe au projet en tant que co-scénariste et dialoguiste.

Depuis 2009, François Samuelson est l’agent de Julie Granier. Il représente au sein de son agence de nombreux talents dont Michaël Haneke, Michel Houellebecq ou Juliette Binoche.